© 2018 par Julie Oderno

Logo réalisé par Intissar Chajaadine

 

Hippothérapie

1410-2018-1034680202542000960443.jpeg
Respect
Sensibilité
Ouverture
Exploration
Liens
Découverte

Mon approche de l’hippothérapie est un lieu, un espace de travail, d’exploration de soi, d’expérimentation accompagnée et sécuritaire.

J'accueille la personne telle qu’elle est, avec ses fragilités et ses forces sur lesquelles nous nous appuyons pour cheminer ensemble sur les voies qu’elle aura choisies, que nous construisons ensemble, avec l’aide du cheval.

L’hippothérapie offre un espace d’épanouissement, de ressourcement, de retour à soi, de contact avec le monde animal. L’hippothérapie ce peut aussi être une mise au travail, ce qui peut ne pas toujours être facile, mais l’hippothérapeute et le cheval sont là pour soutenir et accompagner cela. Il n’y a pas de canevas pour les séances, c’est une réelle co-construction à partir des envies du bénéficiaire et de ce qu’offre le cheval.

 

Le cheval est un partenaire privilégié dans cette relation à 3 (hippothérapeute, bénéficiaire et cheval). Il est juste, authentique et par sa sensibilité peut nous en apprendre tellement sur nous, ce qui demande d’être à son écoute. Tout comme il a aussi sa propre personnalité.  Le cheval est un être sensible avec ses réactions, ses initiatives, ce n’est pas un outil dont on a la maîtrise totale. Laissons-nous nous étonner, nous surprendre. L’hippothérapeute peut se proposer interprète si nécessaire. Le cheval est riche en tout ce qu’il suscite.

 

L’hippothérapie s’adresse donc autant à des enfants, des adolescents qu’à des adultes. Que les difficultés soient d’ordres psychiques ou relationnelles, une fragilité, une souffrance, un handicap, le cheval peut être un partenaire très riche. L’accompagnement vers plus d’autonomie, troubles du développement, peurs infantiles, autisme, angoisses, troubles psychiques, psychiatriques, recherche identitaire, affirmation de soi, confiance en soi, pose de limites, recherche de bien-être, épanouissement de soi, difficultés relationnelles, psychose, trouble bipolaire, dépression, burn out etc sont autant d’occasions d’expérimenter la relation au monde équin et de proposer au cheval d’aider, d’être partenaire de notre cheminement.

 

L’hippothérapie, ce n’est pas monter à cheval, même si parfois ça peut l'être. Être à côté de chevaux, c’est autant l’opportunité de prendre du recul, que d’un rapprochement physique. C’est l’occasion d’échanges de regards, de caresses, de contacts, de sensations, d’émotions. C’est aussi pouvoir jouer avec l’espace, se positionner, en tenant le cheval, en liberté, avec plusieurs chevaux. Autant de possibilités de se retrouver avec un cheval.