© 2018 par Julie Oderno

Logo réalisé par Intissar Chajaadine

 

Témoignage

Témoignage de Mehdi :

 

“ L'expérience en hippo thérapie au cours de mon séjour au WOPS.

 

Hier encore je longeais un cheval ou plutôt une jument à WEMMEL du nom de Zoé avec Julie,permanente au club NORWEST à Jette,où je me rends régulièrement durant mon séjour au WOPS.

Zoé est le cheval de Julie,elle est d'un beau pelage brun et fait bien en poids une demi tonne.Elle a sept ans.

Quand je suis arrivé dans la prairie où elle vit toute l'année,été comme hiver,j'ai dû me rendre avec Julie jusque tout au bout du pré pour retrouver Zoé,qui nous regardait arriver,bousculée dans sa paisible journée ,mangeant l'herbe bien haute et verte.

Déjà cette expérience est étonnement dépaysante du quotidien de la vie urbaine,on est pourtant aux portes de Bruxelles mais déjà en pleine campagne.

Je conseille à tous ceux qui ne l'ont pas encore fait,de rentrer en contact avec un cheval et ce pour plusieurs raisons.

Il y a d'abord l'approche avec celui-ci:on aime ou on n'aime pas.

Mais si le premier pas est franchi,alors on se rend compte que le cheval sera autant réceptif à notre présence et nos demandes que nous serons en contact avec lui.

C'est une réponse immédiate,il est tellement réceptif qu'il vous ressent presque intérieurement,oserais je dire.

Par exemple,si vous êtes inquiet,tendu,il sera stressé,aux aguets tout au moins.

Avec le cheval,la réponse est immédiate,à chaque instant,il attend que vous vous occupiez bien de lui sinon ,à défaut,un peu comme un enfant,il sera indiscipliné,contrariant.

Par là,comme dans un sport,il faut être concentré,centré sur lui en oubliant,l'espace d'une heure ou deux,la vie citadine,trépidante et pressante.

Le brosser,le longer,le faire trotter,galoper...tout est question de temps consacré,au niveau mental,d'attention,de regard,de feeling en somme,et c'est là qu'on peut passer au stade fusionnel avec lui,c'est un peu la relation privilégiée entre l'homme et l'animal,ici sa plus belle conquête.

Avec un échange de regard,une main posée sur l'épaule du cheval,et on se comprend,on a compris que cette conquête est si complice et si disponible à l'Homme. “

 

Mehdi